Sei pur bella, Venezia..

En ce jour ensoleillé, je prends plaisir à me poser au soleil et penser à de bons souvenirs. Un petit bain de bonheur. Du coup je me suis rendue compte que je n’avais pas encore pris le temps de parler de Venise.  Cette année, je ne me suis pas pris le temps de partir m’accorder quelques changements d’air, des vacances. Mais pour célébrer nos trois petites années d’amour avec mon chéri en décembre, on a décidé d’utiliser la Wonderbox « trois jours en Europe » que je lui avais offert l’année précédente. Et puis après de longues délibérations, Venise s’est avérée être une parfaite destination.

Comment j’ai procédé? Pour ceux et celles qui ne connaissent pas le principe de la Wonderbox, il suffit de se rendre sur le site correspondant et de regarder un peu ce à quoi on a le droit. Attention, il ne faut pas se fier à la sélection dans le carnet fourni avec le chèque voyage, car les propositions changent constamment!
Une fois sur le site, une fois la sélection faite, on contacte nous même les hôtels concernés, en précisant la date et le numéro du chèque voyage. Ils ne sont pas forcément tous au courant alors expliquez clairement votre demande. Et puis ensuite, c’est parti, on prépare nos valises !

Je vais vous épargner les détails, mais après avoir appris que l’hôtel réservé était en travaux, après s’être trompé d’aéroport et donc avoir loupé une journée sur les trois, on était bien content d’arriver à Venise. En plus, l’aéroport de Trévise n’est pas grand, et nous avons été parfaitement accueillis et dirigés vers le bus que nous devions prendre pour arriver à destination. J’avais parfaitement planifié nos journées, nos itinéraires; le seul soucis était qu’il fallait se trimballer nos bagages toute la journée afin de rejoindre notre hôtel sur le lido qu’en fin de journée et ne pas avoir à trop prendre le Vaporetto qui coûte extrêmement cher (7€ par personne pour un aller simple). C’est chéri qui en avait plein le dos au bout d’un moment !
Petit coup d’œil sur notre premier contact avec Venise, ses canaux, ses ponts, ses ruelles miniatures et son brouillard.

 

Direction la place Saint Marco en passant par ces belles ruelles et places si représentatives. Décembre est une bonne période pour y aller; certes il y a du brouillard, mais ça rend l’ambiance et l’atmosphère encore plus féérique. Et puis même si Venise est une ville à touristes, Décembre lui permet de respirer un minimum.
C’est à la place mythique de la ville, avec son pont des soupirs, que nous trouvons notre Vaporetto, bus des mers, censé nous amener sur le Lido, côte d’azur de Venise, l’île qui lui fait face, là où se trouve notre hôtel. Expérience amusante, dépaysante, qui nous permet de voir la place et une bonne partie de la ville, vue des eaux.

Si Venise reste charmante en hiver, le Lido, lui, est totalement désert. Même notre hôtel, censé être quatre étoiles, semble vide; personne pour nous accueillir à par un petit mot et les clefs sur le comptoir. La chambre est minuscule, il n’y a pas de chauffage, et ce sont des draps qui ne tirent vraiment pas bonne mine. Je ne citerais pas le nom de l’hôtel, mais merci Wonderbox!
Jour J de célébration pour notre amour, on se trouve tant bien que mal un petit restau qui ne paie pas de mine, après avoir réservé un restaurant gastronomique fantôme sur internet. Mais on profite, et on termine par une petite balade sur les ponts du Lido et son ambiance nocturne. Demain, une autre longue journée nous attends !

b

Heureusement que j’avais prévu une nuit supplémentaire dans un autre hôtel, parce qu’avec un jour en moins, on serait resté sur notre faim. Toujours dans le brouillard, on prend le Vaporetto dans l’autre sens et on s’octroie une petite balade vers la Punta Della Dogana, le long de l’eau. Pour remonter poser les valises dans le second hôtel, on passe devant la Salute, d’autres ponts, d’autres places, d’autres ruelles, cherchant désespérément le pont des cadenas… qui ont tous été ôtés !
Petite visite en quelques photos.

Je vous conseille notre second hôtel. Pour la moitié du prix de l’autre, on a eu droit à un petit appartement avec salle de bain, salon/cuisine et une chambre immense, parfaitement propre, et un accueil adorable. Situé dans une petite ruelle non loin des rues principales, Cà Fontanea est à retenir si vous allez à Venise !
En se baladant un peu une dernière fois autour de l’hôtel, nous nous sommes trouvé notre pont des amoureux (Ponte Di Felicia) et avons apprécié les éclairages et les vitrines. Enfin, le restaurant conseillé par l’hôtel était merveilleux (la tratoria Alle Lance) ! Une bonne fin de séjour donc, en ayant vu tout ce que nous voulions voir, et même plus.

Y avez vous déjà voyagé ? Sinon, à découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s